Chiot fond en larmes après avoir été sauvée d’une cruelle incarcération

Il a été établi, grâce à de multiples recherches scientifiques et neurologiques, que les animaux ne sont pas que de simples automates dont l’homme peut disposer dans un but utilitaire, mais bien des êtres vivants  capables de ressentir des émotions selon ce qu’ils vivent ou ce qu’on leur fait subir.

     Les chiens, tout particulièrement, sont  très sensibles  aux traitements  de l’humain à leur égard. Une petite attention  les rend heureux, mais ce qui est étonnant, c’est que l’action la plus cruelle  n’affecte en rien leur dévouement.     

     Cependant, certains propriétaires persistent exprès ou inconsciemment dans la maltraitance de leurs animaux de compagnie sans se soucier  de la sensibilité de ces derniers  ou de leur bien-être.

      En effet, chaque année, les associations canines sont indignées en découvrant des chiens et chiots qui vivent dans des conditions très déplorables. Et malgré les difficultés de ces activistes à trouver un  refuge aux malheureux abandonnés ou maltraités, ils ne baissent jamais les bras et œuvrent constamment pour venir en aide aux canidés en détresse.   

      C’est ainsi que le fondateur de Let’s Adopt Internationnal,  Victor Larkhill et son équipe  s’étaient vite mobilisés après avoir reçu un appel concernant une jeune chienne retrouvée dans un état affligeant, dans la ville de Cartel en Espagne.

      Victor Larkhill et ses hommes étaient  choqués en trouvant la petite  impitoyablement attachée près d’un mur. L’air misérable, la fourrure crasseuse et enchevêtrée, elle semblait abandonnée depuis pas mal de temps.

    Un peu plus tard, un examen médical a révélé que la jeune chienne avait une tumeur de taille moyenne qui gênait ses mouvements.

     Et pourtant, la petite Maria, c’est son nouveau prénom, était très calme. Le regard reconnaissant et ému, elle coopérait  gentiment avec les bénévoles qui l’ont arrachée au pénible cauchemar  où l’avait mise une personne sans cœur.